Le télétravail en France : vent en poupe ou bon vent ?

Le télétravail en France : vent en poupe ou bon vent ?

Le télétravail à forte dose a longtemps été considéré comme nocif pour les entreprises. Cependant chaque année en France, le recours au télétravail évolue positivement. En 2019, 30% des salariés français ont fait du télétravail contre 29% en 2018 et 25% en 2017. En 2020, Le confinement a inauguré un recours massif au télétravail alors que beaucoup d’entreprises et de salariés le pratiquaient à minima. Certains parlent même de 2020 comme l’an 1 de l’ère du télétravail ! Qu’en est-il aujourd’hui à la veille de la rentrée de septembre et 3 mois après le déconfinement ?

Télétravail : Le confinement fait évoluer les mentalités

Une étude yougov parue le 12 juin 2020 dresse un bilan sur la pratique du télétravail durant le confinement. Selon cette étude, 30% des sondés appréhendaient le télétravail à l’aube du confinement alors que 79% envisageaient d’y recourir davantage juste après le déconfinement. Le confinement a été une belle opportunité pour le recours au télétravail et il aurait sans doute fallu attendre quelques années pour obtenir la même évolution de cette pratique sans l’épisode épidémique. Un véritable défi pour les entreprises s’est engagé. Forcées de s’adapter, elles ont dû s’organiser, être au point techniquement pour procéder au télétravail massif, parfois pour une question de survie. Le défi a été relevé quand on sait que 69% des sondés considèrent avoir bien été équipés par leur entreprise pour télétravailler.

Pourquoi le télétravail suscite l’intérêt des masses ?

Métro bondé de monde à Paris

Il existe de nombreux avantages à la pratique du télétravail, tant pour le chef d’entreprise que pour le travailleur indépendant ou le salarié. Le recours au télétravail supprime les temps de trajets et le stress des transports. Les horaires de travail sont plus flexibles et la fatigue est moindre. Le salarié est généralement plus productif, il peut facilement travailler au calme et rester concentré sans se faire interpeller directement par ses collègues. La relation à distance génère aussi moins de stress entre l’employeur et le salarié.

Mais le télétravail n’affiche pas que des avantages…

Femme en télétravail avec son bébé

Il faut toutefois mettre en perspective certaines réalités complexes dues au recours au télétravail. Tout le monde n’est pas à l’aise avec cette pratique qui peut avoir un effet psychologique lié à l’isolement. Le télétravail est surtout apprécié par les personnes qui ont une vie sociale et familiale riche, les personnes qui vivent seules ou qui sont peu entourés dans leur quotidien préfèrent retrouver leurs collègues sur leur lieu de travail habituel. Par ailleurs, il est plutôt recommandé aux actifs qui ont déjà l’expérience du travail en entreprise et qui sont en capacité de mesurer et comparer les effets bénéfiques de sa pratique. L’absence de frontière entre vie professionnelle et vie personnelle suscité par le télétravail est aussi une limite à sa pratique. Certaines personnes ont des difficultés à s’autodiscipliner, il faut en effet un effort supplémentaire à la maison pour se mettre au travail le matin, après une pause, ou pour continuer à travailler lorsqu’on est sollicité par une visite impromptue par exemple… Les personnes de l’entourage personnel ont parfois du mal à considérer qu’une personne « travaille » chez elle.

De plus le télétravail ne peut pas être généralisé. Seuls 8,5 millions de français peuvent être concernés. Les 19 millions d’agriculteurs, ouvriers, soignants, travailleurs du BTP… sont de fait exclus.

Quel bilan pour le télétravail à la rentrée septembre ?

Depuis le déconfinement, le télétravail a beaucoup reculé. Un autre sondage Yougov indique que la proportion de télétravailleurs est tombée de 27% à 15% parmi ceux qui en ont eu recours durant le confinement. La tendance du recours au télétravail a baissé aussi dans les autres pays d’Europe, notamment en Angleterre et en Espagne, mais la baisse a été beaucoup moins sensible qu’en France.

2021 sera-t-elle l’an 2 du télétravail ?

Révolution ou simple parenthèse de quelques mois en début d’année 2020, il est difficile de dire aujourd’hui quelle sera la tendance en cette fin d’année et en 2021. Il n’en reste pas moins que le télétravail se développe chaque année un peu plus et que même si la baisse a été significative après le déconfinement, il n’en reste pas moins que le bilan évolutif de cette pratique reste positif. Qu’il soit partiel ou intégral, le télétravail va quoi qu’il arrive devenir une tendance de fond, d’où le besoin prégnant d’un cadre. Le gouvernement a d’ailleurs édité en ligne  un document sous forme de questions/réponses pour préciser les règles du jeu et surtout éviter les abus.

Chauwin Conseil RH et le télétravail

Entreprises, si vous souhaitez avoir recours à une embauche en télétravail sous forme partielle ou totale, vous pouvez faire appel à notre expertise. De l’étude de poste à l’entretien et jusqu’à la signature du contrat de travail définitif, nous pouvons vous accompagner.

Candidats, si vous souhaitez être briefé sur les tendances, les pratiques et les lois relatives au télétravail, ou si vous souhaitez connaître les techniques de télérecrutement qui précède souvent un recrutement en télétravail, nous pouvons vous aider.

Contactez-nous au 06 19 18 51 11 ou par e-mail à mailto:contact@chauwin-conseilrh.fr.

Laisser un commentaire

Fermer le menu




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre demande a bien été prise en compte

Contactez-nous

Vous souhaitez un avis, un conseil ?

Vous souhaitez en savoir plus sur nos méthodes de recrutement ?

Nous sommes là pour vous aider. Laissez-nous un message.